Suis-je une bonne mère?

Quelle femme ne s’est pas posée à voix haute ou au fond de son cœur cette question : suis-je une bonne mère ?
En effet, donnez la vie est une chose extraordinaire, fabuleuse, mais ce  n’est pas une fin en soi.
Etre une bonne mère, finalement, cela veut dire quoi ?

Je pense qu’il n’y a pas de réponse à cette question car il n’y pas de profil type de la bonne mère. Il est légitime de se poser la question : suis-je une bonne mère ?  Cependant, il n’y a pas un questionnaire type QCM qui fait que selon le nombre de points, oui vous l’êtes, non vous ne l’êtes pas !

Il y a des mères qui s’adaptent en permanence aux besoins, aux demandes de leur progéniture. Il y a des mères qui au contraire apprennent à leurs enfants à s’adapter aux règles qu’elles imposent. Il y a des mère qui enseignent l’indépendance, et d’autres au contraire qui assistent leurs enfants jusqu’à très tard et à chaque occasion.

Suis-je une bonne mère ? est une question qui hante la tête de presque toutes les mamans.

Mais finalement, la maman que l’on devient vient du type de mère que l’on a eue.  Pour accueillir ses enfants en paix, et se sentir bien dans son rôle de mère, il faut être en paix avec l’enfant que l’on a été. Ce n’est pas toujours pas facile. “Suis-je une bonne mère” est une préoccupation importante chez toute femme désireuse de mener au mieux sa mission de maman.

Une femme qui aura subi une mère dure, sévère, distante luttera de toutes ses forces pour ne pas reproduire ce schéma, et deux cas de figure alors : soit elle y parvient au risque d’être trop tolérante, trop « cool », soit elle échoue et malgré elle, perpétue le mode d’éducation qu’elle a reçue, car finalement, c’est le modèle qu’elle connaît, qui lui est familier.

Suis-je une bonne mère ?  Le suis-je si je suis une maman qui passe tout, qui déborde de patience, qui protège, voire surprotège son enfant ? Suis-je une mauvaise mère si je crie, si je fixe des règles, si je m’énerve, si je laisse mon enfant se débrouiller un peu ?

Non ! Une mère n’est ni une fée, ni une sorcière ou ni un ange, ni le diable en personne !

Une maman est une maman tout simplement. Une maman qui est elle-même, qui agit avec son cœur, ses envies, qui gère comme elle peut sa maternité, une chose magnifique mais à la fois bouleversante ne devrait pas se demander “suis-je une bonne mère?”.

Suis-je une bonne mère même si je décide de ne pas allaiter mon enfant ? Suis-je une bonne mère quand-même si j’élève seule mes enfants et que je dois jouer à la fois le rôle du père et de la mère, nécessitant l’usage de la fermeté et de la douceur ?

Arrêtons de nous poser cette question « Suis-je une bonne mère ? »

Dès l’heure où je fais mon possible pour élever mon enfant dans de bonnes conditions, dès l’heure où ma préoccupation est de lui donner tout l’amour dont il a besoin sans trop en faire, dès l’heure où mon objectif est de le mettre sur la bonne voie pour qu’il réussisse sa vie, dès l’heure où je fais de mon mieux pour l’aider à comprendre et à s’insérer dans la société, alors oui, on peut dire sans aucun doute : JE SUIS UNE BONNE MERE.

Christine, le 20 Octobre 2013

 

A lire aussi:
Rendez-vous sur le blog sujets psychologie féminine
Retour sur le blog
Société
Education
Famille 

Couples
Au travail
Sexualité
Bien-être
Solidarité
Rencontres Internet, réseaux sociaux
Concepts novateurs
J’aime ça
En bref

Laisser un commentaire